Sécurité routière

Tous contre les comportements inciviques

Les différents acteurs de la sécurité routière ont été sensibilisés ce vendredi 11 juillet 2014 à Lomé contre les comportements inciviques.

Face à l’incivisme notoire, le gouvernement a adopté le 12 juin 2014, la politique nationale de formation civique et d’éducation à la citoyenneté et validé le 12 février à Lomé.

En effet, depuis l’avènement de la démocratie, le Togo est confronté à un déficit de civisme sur fond de comportements inciviques.

L’empressement des citoyens à détruire les feux tricolores et autres accessoires de routes, brûler les pneus sur les voies publiques, déversement des ordures et eaux usées dans les caniveaux, vol de câbles des réseaux électriques et téléphoniques, autant d’actes nuisibles qui dégradent les infrastructures routières.

Le Directeur de la sécurité routière, Djato Kanda, s’est félicité de la rencontre qui a impliqué les conducteurs de taxi moto et auto, les délégations spéciales, les mairies, les Comités de développement des quartiers etc…

Pour le Directeur de cabinet du ministère de la communication, « En outre, les accidents de circulation dus au non-respect du code de la route sont devenus aujourd’hui dans notre pays un véritable fléau qui ne cesse de prendre de l’ampleur avec l’accroissement vertigineux du parc auto-moto  ».

La rencontre a permis à chacun de se rendre compte des effets néfastes de nos comportements inciviques sur le développement du pays. Non seulement, ils sont la source de nombreuses pertes en vie humaines, mais également ils freinent l’élan économique dans lequel les citoyens doivent normalement s’y trouver.

Aussi des recommandations ont-elles été faites pour réduire considérablement l’hémorragie.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don