Droit international humanitaire

Les forces de sécurité doivent sécourir les civils

Le Comité international de la croix rouge section togolaise (CICR) et le ministère de la sécurité et de la protection civile organisent, du 18 au 20 Juin 2014, à Lomé, un atelier de formation des formateurs de la police et de la gendarmerie nationale Togolaise.

Les corps habillés qui prendront part à la formation, verront leur connaissance sur des principes et des règles de droits renforcer sur leur connaissance sur le droit international humanitaire et les standards internationaux en matière d’application des lois afin de s’efforcer de servir dans les limites fixées par le droit, et de protéger les citoyens.

Elles doivent particulièrement protéger les personnes et populations civiles victimes de la violence. Elles doivent s’abstenir de toute forme de mauvais traitements. Les forces de sécurité sont également appelées à venir en aide aux blessées, qu’ils soient civils ou membres des forces de sécurité elles-mêmes.

En mars 2006, le gouvernement togolais a signé avec le CICR un accord qui autorise l’institution du CICR à visiter les personnes détenues dans tous les lieux de détention, à tous les stades de leur détention, et à s’entretenir avec eux sans témoin. Alors, l’un des objectifs de cet atelier de formation est de rappeler le contenu de cet accord et les modalités de l’action du CICR en faveur des détenus. L’objectif étant de s’assurer que dans l’éventualité d’arrestation de personnes, les droits et la dignité de ces personnes arrêtées soient respectés.

 

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don