La ministre DOGBE était dans le Bas-Mono et l’Oti

Le prix du travail bien fait

Victoire TOMEGAH-DOGBE, ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a effectué les 16 et 17 février dernier une visite de terrain à l’intérieur du pays.

Le Bas Mono et l’Oti ont accueilli jeudi et vendredi derniers la ministre en charge du développement à la base.

Lors de cette tournée, Victoire TOMEGAH-DOGBE a, dans le Mono, remis aux cantons d’Ahassomé et Saligbé (préfecture du Moyen mono/ région des plateaux) des attestations de meilleurs cantons. Ces localités, selon le ministère en charge du développement à la base, se sont distinguées dans la gestion des ressources à elles allouées pour le développement communautaire.

En effet, Plan Togo et ledit ministère leur avaient octroyé des subventions à hauteur de 21 millions de CFA, somme avec laquelle ils ont, chacun de son côté, construit et réhabilité des infrastructures socio-économiques et participé au développement de leurs préfectures et par ricochet, à celui du pays. Ahassomé bénéficie en guise de prime d’une enveloppe de deux millions de FCFA, étant premier. Saligbé, lui, gagne un montant d’un million.

Dans l’Oti, la ministre a d’abord remis de kits d’outillage à 43 volontaires nationaux du programme Jeunes déscolarisés (JDS) en fin de mission. Ces volontaires rembourseront 25% de la valeur de ces kits, l’autre partie leur est offerte. Aussi les populations de l’Oti disposent désormais d’un Centre des ressources de l’artisanat (CRA). Le bâtiment a coûté selon le ministère du développement à la base 16,5 millions de FCFA et entend créer les conditions favorables à l’organisation des plateformes d’échanges, de partage et de mutualisation entre artisans.

Dans l’Oti aussi et plus précisément à Mango (environ 520 km au nord de Lomé), il y aura prochainement une maison de jeunes. La ministre en a posé la première pierre le 17 février. L’édifice qui sera construit sur une superficie de deux hectares comportera un bibliothèque, un cyber, un restaurant, un snack et un aire de jeux entre autres. Le cadre entend

Mme DOGBE a saisi l’occasion que lui offrait ce périple pour rencontrer et sensibiliser les populations bénéficiaires des produits du Fonds National de la Finance inclusive (FNFI) , du Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes(FAIEJ) et de Programme d’Appui au Développement à la Base( PRADEB). Elle les a encouragées à poursuivre leurs activités et à rembourser leurs crédits.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don