La carte d'électeur de Me Riad Mamada Kassa-Traoré

Au centre de vote de Didaouré à Sokodé

Le deuxième vote de Bouraima Traoré mal compris

Après une campagne ‘’civilisée’’, le moment tant attendu est venu. Depuis la matinée du jeudi 25 juillet 2013, les électeurs togolais élisent leurs députés à l’Assemblée nationale. Dans certains bureaux de vote, comme le N°4 de l’Epp Didaouré, la tâche n’est pas aussi aisée.

Dans le secret de l’isoloir, le président de l’Union musulmane du togo (Umt), M. Bouraima Traoré a voté à l’école primaire publique de Didaouré.

Mais, aux alentours de midi, M. Bouraima Traoré est revenu pour voter par procuration pour l’un de ses frères, le nommé Me Riad Mamada Kassa-Traoré. Mais, la population n’a pas compris pourquoi il votait pour une seconde fois.

Ce qui a fait un peu du bruit dans ledit centre et dans la ville de Sokodé. Ce faisant, le président du bureau de vote concerné (Bv N°4) a dû garder la carte d’électeur du mandant (Me Riad Mamada Kassa-Traoré) et la procuration.

« Celui qui a fait la procuration n’a pas son nom sur la liste. On nous a dit de faire une liste des omis, ce que nous avons fait, mais certains électeurs n’ont pas bien compris la méthode », explique le président du bureau de vote N°4.

Informé de la situation, nous sommes allés, en compagnie d’un confrère de Afreepress au recoupement de l’information. M. Bouraima Traoré nous a reçus chez lui dans sa maison, non loin du centre de vote.

Au cours de son intervention, il a souligné que « Mon frère est en mission au Burkina Faso, il m’a donné une procuration avant de partir et je suis allé avec la procuration pour voter pour lui. Mais, ils n’ont pas compris ».

Rappelons que le vote s’est poursuit à Sokodé dans la sérénité.

 

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don