Présidentielle 2015 :

Le MSF a son candidat : Faure

Sans les réformes, les élections présidentielles de 2015 peuvent se faire. Il est loin de faire croire alors à l’opinion qu’en absence de ces réformes, le Togo va sombrer dans le chaos après ces élections.

La démocratie est par contre l’organisation des élections crédibles qui permettent à la population de choisir elle-même ses propres dirigeants.

C’est la position exprimée mardi à Lomé par les responsables le Mouvement de Soutien à Faure (MSF) au cours d’une rencontre avec la presse.

Se prononçant sur la marche organisée ce 13 janvier par l’opposition, le MSF interpelle vivement les ODDH et le CAP 2015, de « cesser de prendre en otage la population afin de susciter chez cette dernière l’esprit d’insurrection pour détrôner un pouvoir démocratiquement élu ».

« L’opposition togolaise doit cesser de prétexter de ces réformes pour nous distraire de l’essentiel qui demeure l’organisation d’une élection transparentes. Zeus Ajavon et tous ceux qui incitent à la violence et poussent les jeunes à l’insurrection doivent savoir que nous sommes dans un pays bien gouverné et qu’ils seront soumis aux rigueurs de loi au cas échant », a lancé le président du MSF, Katanga Poro Tchakpala, à l’endroit de Zeus Ajavon et compagnie.

Ce dernier a par ailleurs annoncé l’investiture dans un « avenir proche » du candidat du parti Unir, qui n’est autre le président Faure Gnassingbé, le « candidat des candidats », selon Talikpeti Victor, porte-parole du mouvement.

Le souhait des responsables du MSF est de voir le Chef de l’Etat conduire le pays encore plus loin, vers le progrès.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don