Nana Akufo-Addo, le médiateur du dialogue en cours

Dialogue intertogolais

Le Groupe des 5 réagit et appelle les parties prenantes au consensus

La Coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l’Union Européenne et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France ont publié ce 19 mars une déclaration conjointe dans laquelle elles appellent les politiques togolais à « parvenir à un accord ».

Le dialogue intertogolais peine à reprendre depuis quelques jours. Face à cette situation, la coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l’Union européenne et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France se sont exprimées lundi.

Face aux différents blocages qui ont amené les facilitateurs à suspendre les travaux il y a quelques jours, le Groupe des 5 ne va pas par quatre chemins. Elle appelle dans un premier temps les parties « à respecter les engagements pris dans le cadre de la préparation et du déroulement des premières séances du dialogue inter-togolais qui a débuté le 19 février » dans un contexte où l’opposition entend renouer avec les manifestations publiques en accusant le pouvoir de poursuivre les préparatifs pour les prochaines élections. Le Groupe des 5 invite également les acteurs « à dépasser les positions de principe et à s’engager sans délai, dans l’intérêt de tous les Togolais, dans une discussion de fond sur les questions constitutionnelles et électorales, afin de parvenir à un accord sur les réformes dans le respect de l’État de droit et des dispositions légales et constitutionnelles en vigueur » et « à parvenir à un accord sur un cadre démocratique rénové et consensuel, afin que les électeurs togolais puissent exprimer un choix dans des élections libres et transparentes ».

Dans son message aussi, le Groupe des 5 félicite les autorités ghanéennes pour leurs efforts de conciliation. « La coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l’Union européenne et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France expriment leur reconnaissance aux autorités ghanéennes pour leur engagement en faveur du dialogue politique inter-togolais et soutiennent leurs efforts », lit-on dans la déclaration.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don