Approche contractuelle dans les formations sanitaires

Le CHR d’Atakpamé et le CHP de Blitta passent sous la gestion de l’ONG EMI

Annoncée depuis quelques mois pour résoudre le problème sérieux de gestion que rencontrent les structures sanitaires au Togo, l’approche contractuelle est officiellement entrée dans sa phase opérationnelle.

Et ce sont les centres hospitaliers régional d’Atakpamé et préfectoral de Blitta qui ouvrent le bal. Les deux structures seront désormais gérées par l’ONG Entraide médicale internationale (EMI).

Une convention a été scellée ce vendredi par le ministre de la Santé et de la protection sociale, Pr Moustapha Mijiyawa avec le premier responsable de l’ONG en question.

Pour le point focal de l’approche contractuelle, M. Malou Koboyo, l’ONG avec laquelle l’Etat vient de signer le présent contrat sera concrètement chargée, avec l’équipe dirigeante de ces deux (2) centres, de mettre en place des structures pouvant permettre d’améliorer la gestion desdits centres.

La convention, a-t-il poursuivi, prévoit une évaluation périodique de l’impact de la nouvelle gestion. « Elle sera faite mensuellement, trimestriellement et après 6 mois », a-t-il précisé.

Le ministre en charge de la protection sociale a de son côté a rappelé le principe de cette approche qui consiste à déléguer la gestion des formations sanitaires à une structure extérieure au centre hospitalier, et qui sera chargée de la gestion des hommes, des équipements et des finances.

L’ONG EMI est une Association qui contribue au développement des pays démunis dans le domaine de la santé.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don