Entre Plan et la population sur le handicap

La presse comme courroie de transmission

L’atelier de formation organisé à Sotouboua par le Réseau des Journalistes et Communicateurs sur le Handicap au Togo (RJCHT) avec le soutien financier de Plan a pris ce samedi.
Politique de protection de l’enfant, perception du handicap, CIDPH (contenu et processus), développement local inclusif, le genre journalistique, sortie sur le terrain et plénière ont été les modules retenus pour cette formation.
Dans la foulée, Soba Palakiyèm, coordinateur de renforcement de capacités communautaires pour le bureau de Plan à Sotouboua est approché sur le terrain par le reporter de pa-lunion.com.

 

pa-luinon.com : Qu’est-ce que le projet de réadaptation à base communautaire ?
Soba Palakiyèm : Le projet de réadaptation à base communautaire vise à renforcer les capacités des différents acteurs intervenant dans le domaine pour que la promotion des droits des personnes handicapées puisse être une réalité. Nous estimons qu’en renforçant les capacités des journalistes, ils pourront constituer une courroie de transmission entre Plan et la population parce que les médias jouent un rôle important dans la communication.


Qu’est-ce que Plan fait pour les personnes handicapées ?
Dans un premier temps, il est question d’emmener toute la communauté à connaître les droits de ces personnes.

Ensuite, nous faisons la prise en charge en termes de scolarisation, d’insertion sociale, la prise en charge médicale, la prise en charge professionnelle, etc.


Un mot à l’endroit de la population
Le message est que les personnes handicapées ont des droits à respecter. Que la voix des personnes handicapées puisse porter pour leur promotion.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don