Flash
24.05.2017 Entrepreneuriat : Ce vendredi, démarre à Lomé le Forum international pour le développement de l’entrepreneuriat en Afrique (FIDEA). L’événement est à sa première édition.
23.05.2017 Education : Komlan Adougo est devenu mercredi le nouveau président du Mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant togolais (MEET), un regroupement estudiantin. Il supplante Komlan Kondo, en fin de mandat.
23.05.2017 Politique : Fond de la lettre datant du 22 mai 2017 de Nicolas Lawson à Faure Gnassingbé
06.05.2017 Sports/ Football : Le Togo prépare sa participation au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Les éperviers locaux seront en regroupement au cours de la semaine prochaine.
27.04.2017 Diplomatie : Pour ses 57 ans d’accession à l’indépendance, le Togo a reçu du Gabon et du Japon des messages de félicitations et de vœux. L’Empereur du Japon, Akihito, a adressé mercredi son message à travers ambassadeur du pays au Togo. Le message de soutien du président gabonais est, lui,parvenu au chef de l’Etat togolais, la veille.
26.04.2017 Economie : Il est organisé du 26 avril au 05 mai à Lomé le Forum international des grandes entreprises et investissement (FIGEI). L’événement regroupera quelques 150 entreprises issues de 29 pays sont attendues autour du thème « Le monde des affaires et les échanges économiques avec les pays en voie de développement ».
26.04.2017 Politique : Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) a 26 ans. Plusieurs activités seront organisées par le parti de Me Yawovi Agboyibo pour commémorer cet anniversiare. Il est annoncé, entre autres, l’inauguration d’un nouveau siège national pour le parti.

Dans la zone UEMOA

La croissance va atteindre 7% en 2017

La croissance de l’UEMOA en 2017 sera de 7%. L’information est donnée par la BCEAO.

Après avoir achevé l’année 2016 avec une croissance de 6,8%, la zone UEMOA devrait atteindre le cap de 7%, a estimé le Comité de politique monétaire (CPM) de la BCEAO réuni en session ce 1er mars. Une session au cours laquelle le CPM est revenu sur l’état global de l’économie dans la zone.

En 2016, note le communiqué qui a sanctionné la rencontre, les opérations financières des Etats se sont soldées par un déficit global de 4% du PIB. L’évolution des finances publiques des Etats membres de l’union est restée marquée par une hausse des dépenses courantes ainsi que par la poursuite des efforts d’investissement dans les infrastructures et les secteurs sociaux, dans un contexte de faible mobilisation des ressources extérieures et de stagnation du taux de pression fiscale.

Aussi, l’institution a-t-elle exhorté les Etats à renforcer leurs efforts de mobilisation des recettes fiscales et de rationalisation des dépenses publiques afin de respecter la « norme communautaire de 3,0% du PIB pour le déficit budgétaire » à l’horizon 2019.

Inflation en baisse

Analysant l’évolution des prix dans la zone, le CPM relève que le taux d’inflation, en glissement annuel, s’est situé à -0,3% au quatrième trimestre 2016 après -0,1%, un trimestre plus tôt. L’accentuation de la baisse de l’inflation s’explique, note-t-on, par le repli des prix des produits alimentaires, en rapport avec l’amélioration de l’offre des denrées sur les marchés. « A l’horizon de 24 mois, le taux d’inflation, en glissement annuel, est projeté à 1,7%, en phase avec l’objectif de stabilité des prix poursuivi par la Banque centrale ».

Le taux directeur maintenu à 2,5%

« Sur le marché monétaire, le taux moyen pondéré des opérations hebdomadaires d’injection de liquidités s’est établi à 3,59% contre 3,37% au trimestre précédent et 2,59% un an plus tôt. Sur le guichet à un mois, le taux moyen pondéré a légèrement progressé de 3,47% à 3,48%, d’un trimestre à l’autre. A la même période en 2015, ce taux était de 2,62%. En outre, sur le compartiment à une semaine du marché interbancaire, le taux d’intérêt moyen pondéré s’est accru, passant de 4,39% le trimestre précédent à 4,48%.

Au regard de ces évolutions, le CPM a décidé de maintenir inchangés les taux directeurs de la BCEAO. Ainsi, le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidités reste fixé à 2,50% niveau en vigueur depuis le 16 septembre 2013 et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal est maintenu à 4,50%, niveau en vigueur depuis le 16 décembre 2016.

Également, en vue d’accompagner la mise en œuvre des mesures visant un meilleur fonctionnement du marché interbancaire, le Comité a décidé de baisser de 200 points de base le coefficient de réserves obligatoires applicables aux banques de l’Union pour le ramener de 5,0%, niveau en vigueur depuis le 16 mars 2012, à 3,00%. Cette décision prend effet à compter du 16 mars 2017 ».

FinancialAfrik (Titre et chapeau changés)

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don