Contrôle efficace des maladies animales et amélioration de la fertilité des sols

La FAO s’engage dans la lutte aux côtés du Togo

Dans le souci d’apporter des solutions appropriées aux problèmes liés à la santé animale et à la baisse de fertilité des sols, deux (2) projets notamment de : « Renforcement des capacités de surveillance épidémiologiques du réseau d’épidémiosurveillance des maladies animales au Togo » et d’« appui à la cartographie numérique des sols et à la mise en place d’un système national d’information sur les sols au Togo » ont été officiellement lancé ce vendredi à Lomé.

La cérémonie de lancement officielle a été présidée par le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique (MAEH), M. Ouro-Koura Agadazi, en présence du représentant de la FAO, M. Antonio Monteiro.

Cette rencontre initié par le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique (MAEH), avec l’appui technique et financier de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), regroupe les acteurs issus des services techniques du MAEH et d’autres ministères et Institutions publiques, des partenaires techniques et financiers clés, des autorités administratives, coutumières et politiques, des représentants des associations et ONG intervenant dans le secteur agricole.

« Entre 2012 et 2016, le taux de mortalité est passé de 60% à moins de 5% dans les élevages avicoles, dans les petits ruminants, ce taux est encore plus bas et est estimé à près de 3% suite aux campagnes de vaccination, au déparasitage des animaux, mais aussi surtout à la surveillance des élevages afin de détecter rapidement les cas de pathologies pouvant conduire à des pertes substantielles de revenus pour les éleveurs », a rappelé le ministre.

Ces deux (2) projets, a-t-il dit, seront sur les rails ce matin pour une durée de 24 mois, sont d’une importance capitale pour le département du ministère parce qu’ils seront réalisés dans des secteurs clés pourvoyeurs de croissance.

« Le contrôle efficace des maladies animales et l’amélioration de la fertilité des sols sont les deux (2) socles du développement des deux (2) principales de notre département à savoir les productions animales et les productions végétales », a-t-il indiqué.

Dans son mot bienvenu, M. Monteiro, a laissé entendre que, cette rencontre, est une occasion d’échanges, de partages et de large diffusion des objectifs et résultats attendus des deux (2) nouveaux projets, dans la perspective de trouver des solutions appropriées aux problèmes de santé animale et de baisse de la fertilité des sols.

Il a également réaffirmé l’engagement de l’Organisation à continuer de soutenir les efforts du pays dans la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La cérémonie de ce jour qui, a-t-il précisé, est l’expression d’une collaboration, très étroite, qui existe entre le Gouvernement Togolais et la FAO, à travers, principalement, le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, a pour objectif le lancement officiel du démarrage de la mise de deux (2) projets de Coopération Technique avec la FAO.

De plus, pour la période 2017-2018, la FAO finance les deux (2) projets qui font l’objet de la présente cérémonie de lancement. Il s’agit du premier projet financé à hauteur de 311.000 dollars US, soit environ 191.000 000 francs CFA et permettra de garantir les besoins en protéines animales et de qualité. Le second projet est financé à hauteur de 281.000 000 dollars US, soit environ 172. 000 000 francs CFA.

Le financement des deux (2) projets de ce jour, se situe dans le cadre de la mise en œuvre des actions prioritaires du Cadre de Programmation Pays (CPP 2013-2017), signé le 12 juin 2013, entre le Gouvernement Togolais et la FAO.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don