Flash
27.04.2017 Diplomatie : Pour ses 57 ans d’accession à l’indépendance, le Togo a reçu du Gabon et du Japon des messages de félicitations et de vœux. L’Empereur du Japon, Akihito, a adressé mercredi son message à travers ambassadeur du pays au Togo. Le message de soutien du président gabonais est, lui,parvenu au chef de l’Etat togolais, la veille.
26.04.2017 Economie : Il est organisé du 26 avril au 05 mai à Lomé le Forum international des grandes entreprises et investissement (FIGEI). L’événement regroupera quelques 150 entreprises issues de 29 pays sont attendues autour du thème « Le monde des affaires et les échanges économiques avec les pays en voie de développement ».
26.04.2017 Politique : Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) a 26 ans. Plusieurs activités seront organisées par le parti de Me Yawovi Agboyibo pour commémorer cet anniversiare. Il est annoncé, entre autres, l’inauguration d’un nouveau siège national pour le parti.
22.04.2017 57è anniversaire de l’accession du Togo à l’indépendance : le programme des festivités : Vendredi 21 avril 2017 10h : Lancement des travaux de ponts à Kara et à Koumongou 13h : Prières musulmanes sur toute l’étendue du territoire ; Samedi 22 avril 2017 06h : Opération Togo propre
14.04.2017 Coopération : Faure Gnassingbé a échangé, ce 13 avril, avec une délégation de Commission de la CEDEAO conduite par le président de la Fondation Salou Djibo (FONSAD). Les échanges ont porté sur libération des échanges dans l’espace communautaire.
12.04.2017 Sport : Du 30 avril au 06 mai prochain, le Togo participera à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de rugby à 15 catégorie C2 à Accra (Ghana).
04.04.2017 Football : La Fédération togolaise de football (FTF) organisera le 03 juin prochain, à Kara, un congrès ordinaire conformément aux dispositions en vigueur.

Renforcement de capacité

La FAO conduit un atelier sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Les 22 et 23 février 2017, se tient à Lomé, un atelier d’échange et de partage d’expériences sur la mise en place d’un cadre national de concertation sur les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo.

Organisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration avec le gouvernement togolais, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet GCP/GLO/324/NOR intitulé « Intégrer le droit à une alimentation adéquate et la bonne gouvernance au sein des politiques, des législatives et des institutions nationales », financée par la Norvège et exécutée par la FAO.

La rencontre vise à mettre en œuvre une recommandation importante de la revue diagnostique sur la réalisation du droit à une alimentation adéquate au Togo.

« L’activité de ce jour est d’une importance capital et sert d’occasion pour partager les connaissances avec les éminents experts nationaux et du Système des Nations Unies sur les expériences réussies ou non de la mise en place d’un cadre de concertation sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle », a déclaré Mme Nèmè Hélène Bali Secrétaire générale du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique à l’ouverture des travaux.

Le Togo, a-t-il souhaité, pourra ainsi s’en inspirer pour disposer d’un cadre fonctionnel et aboutir de façon progressive à la réalisation concrète du droit à l’alimentation de tous.

Pendant ces deux (2) jours de travaux, les participants appréhenderont mieux l’importance et le rôle d’un cadre de concertation sur la sécurité alimentaire, au niveau national, à travers des échanges entre les différents participants, et les partages d’expériences avec d’autres pays.

«  Au cours de ces rencontres d’échanges et d’expériences, plusieurs acteurs d’horizons divers, mais tous soucieux d’un monde libéré de la faim et de la malnutrition, vont discuter sur les expériences de mise en synergie des actions multiples et variées qui sont réalisées sur toute l’étendue du territoire pour assurer un développement agricole durable  », a laissé entendre M. Isaac Monteiro, Représentant de la FAO au Togo.

C’est pour une raison, a-t-il relevé, que la FAO accorde une importance capitale au renforcement de capacités des institutions et des hommes qui animent ces institutions et œuvre à la création des conditions propices au partage des connaissances.

La rencontre permettra également au Togo de dégager les pistes de réflexions sur les réformes institutionnelles nécessaires pour assurer une plus grande synergie des actions qui concourent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays.

Sont attendus plus de 60 participants, venant des départements ministériels impliqués dans les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle, des acteurs de la société civile, des partenaires du secteur privé, des experts de la FAO et autres Agences du Système des Nations Unies, des partenaires internationaux et des personnes ressources venant du Sénégal, du Cap-Vert et du Bolivie.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don