Professions artistiques au Togo

La Commission nationale des arts naît

Le Conseil des ministres réuni jeudi au Palais de la Présidence de la République s’est penché sur la situation des artistes au Togo. Il crée un cadre de concertation pour booster le secteur.

Un décret fixant les modalités d’application de la loi portant statut de l’artiste a été voté en conseil des ministres ce 23 mars. L’objectif de cette mesure est selon le communiqué sanctionnant le conseil, de « réglementer la profession d’artiste, mais aussi, de permettre à l’artiste togolais de sortir de la précarité en jouissant pleinement des fruits de son labeur, des libertés, des droits à la protection sociale reconnue à tout travailleur et de bénéficier d’avantages et d’allègements fiscaux ».

Fondamentale dans la décision du gouvernement, la création d’une commission nationale des arts. Il s’agit d’un cadre de concertation mis en place désormais donc par l’exécutif togolais pour, explique le communiqué, « faciliter un dialogue fécond et interactif entre tous les acteurs de la chaîne artistique et culturelle en vue de booster l’économie culturelle ».

Notons que le Conseil a décidé dans le cadre de ce décret de la garantie d’un revenu décent aux acteurs évoluant dans le monde artistique et culturel et une protection sociale leur sera accordée. Le décret règle aussi selon le conseil la question du travail des enfants dans le développement des industries culturelles et assure la contribution des artistes à l’enrichissement de la culture ainsi qu’à l’affirmation de l’identité culturelle nationale.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don