« KPEKPE » 2017 se tiendra en août prochain à Lomé

La 2ème édition s’annonce plus « prometteuse »

Lomé, abrite du 9 au 13 août prochain, la 2ème édition du Forum socio-économique de la Diaspora togolaise au Burkina dénommée « KPEKPE » sous le thème : « La Diaspora, soutien au développement, à l’entrepreneuriat et à la création de richesses au Togo ».

« KPEKPE » 2017 vise à conserver et renforcer les liens affectif, émotionnel et productif déjà existant entre le Togo et sa diaspora. Elle s’annonce plus prometteuse vu l’engouement qu’à suscitée la première qui a connu un succès remarquable avec la participation de 500 participants.

« KPEKPE 2017, est l’une des plus grandes manifestations socio-économiques de la diaspora jamais organisée au Togo par la diaspora, pour la diaspora au profit du pays de par sa mobilisation et sa diversité. Elle est conçu pour être un évènement majeur par son ampleur », a laissé entendre M. Antoine Gbékobou, prometteur du Forum.

Les objectifs généraux visés par KPEKPE sont, selon lui, de jeter les bases d’un cadre innovant de dialogue et d’échanges constructifs entre la diaspora et les acteurs privés et publics. « Créer et promouvoir des conditions favorables à la pleine participation de la diaspora au processus de développement socio-économique de la mère patrie », a-t-il insisté.

Plus de 1000 participants sont attendus à Lomé pour cinq (5) jours d’activités. Il y a notamment des conférences, des tables rondes, des déjeuners débats, des ateliers de formation, des pôles d’offre et de prestation de services publics et privés, des expositions-ventes, des B to B, des activités socio-solidaires de toutes sortes comme dans les domaines de la santé et de l’éducation, le concours de start-up organisé à l’intention des porteurs de projets innovants et jeunes entrepreneurs et la soirée de gala.

Rappelons que KPEKPE, diminutif de Takpekpe qui veut dire Réunion/Rencontre en Ewe ou Mina, une des dialectes parlées au Togo, Kpekpe donc, est une des plus grandes manifestations socio-économiques de la diaspora.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don