Jean-Pierre Fabre, Président de l'ANC

Suite à la fameuse lettre de Mohamed Loum

Fabre demande l’annulation de toutes les inculpations

Suite à une supposée lettre que Mohamed Loum alias Toussaint Tomety, aurait adressé à Jean Pierre Fabre, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) demande l’annulation pure et simple de toutes les inculpations dans l’affaire d’incendies des deux grands marchés du Togo.

Inculpé avec d’autres complices dans le cadre de l’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé, Mohamed Loum aurait, faut-il le rappeler, déclaré dans la «  fameuse  » lettre, être instrumentalisé par les Capitaines Akakpo, Yanani, Agbenda, afin de faire porter le chapeau aux leaders de l’opposition.

«  Nous exigeons que les trois capitaines mis en cause par le dénommé Mohamed Loum soient sanctionnés, et que tous les autres jeunes manipulés soient immédiatement soustraits de la garde de leurs tortionnaires et qu’il soit mis fin à l’enquête calamiteuse du SRI  », indique Jean Pierre Fabre dans un document intitulé « Message à la nation ».

M. Fabre demande également la «  libération immédiate » de toutes les personnes arrêtées et détenues dans cette affaire d’incendies, suite à ces révélations du nommé Loum.

Le président de l’ANC dit noter dans cette démarche, une volonté du régime RPT « d’écraser la mobilisation populaire et la contestation, en décapitant le CST et les partis de l’opposition ».

Pour lui, cela se justifie par le fait que le régime se retrouve aujourd’hui incapable de gagner des élections libres, transparentes et démocratiques et donc a recours à « des montages grossiers pour incriminer et disqualifier ses adversaires politiques les plus sérieux ».

« Ni l’ANC ni le CST, ni leurs dirigeants ni leurs militants, ne sont mêlés ni de près ni de loin à ces incendies qui ont causé tant de dégâts à notre pays et tant de souffrances à nos populations  », a-t-il martelé.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don