Débrayage dans l’enseignement public

Dapaong : Une manifestation dispersée à coup de gaz lacrymogènes

De nouvelles manifestations d’élèves dans les rues de Dapaong (environ 650 km au Nord de Lomé) ce lundi.

Ce mouvement fait suite à celui des enseignants qui ont décidé de suspendre les cours pendant trois (3) jours pour protester contre leurs conditions de travail et le manque de propositions de sortie de crise par le cadre de réflexion mis en place par le gouvernement.

Selon le ministre de la Fonction Publique, Gilbert Bawara, la mission de ce cadre de réflexion est de réfléchir en profondeur sur l’ensemble des préoccupations et des défis qui occasionnent ou dont le non traitement conduit aux grèves, contestations et à la tension.

Il faut toute fois comprendre que ces jeunes veulent que les cours reprennent normalement et ce sera grâce aux gouvernants de ce pays. « Il n’est pas question d’accepter que les cours programmés lors du débrayage soient considérés comme faits tel que le mentionnent les enseignants. Nous invitons le gouvernement à bien vouloir satisfaire la plate-forme revendicative des enseignants pour que nous (élèves) ne soyons pas victime de la situation qui prévaut actuellement  », propos d’un élève relayé par le site ^pa-lunion.

Ces élèves du lycée de la ville se sont spontanément descendus dans la rue allant d’un établissement à un établissement et délogeant leurs camarades aussi bien du public que du privé. Leur mouvement est dispersé par les forces de l’ordre et de sécurité de la ville à coup de gaz lacrymogène.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don