Exploitation minière au Togo

Contribution dorénavant obligatoire

Les entreprises œuvrant dans le secteur des mines au Togo seront soumises à des taxes et des charges sociales. La décision émane du Conseil des ministres de ce 25 février 2017.

Il entre en application effective au Togo la loi n°2011-008 du 05 mai 2011 relative à la contribution des entreprises minières au développement local et régional.

Désormais donc il est exigé une participation financière annuelle de toutes ces entreprises minières. Aussi leur est-il demandé de réaliser dans les collectivités territoriales au sein desquelles elles exploitent des œuvres socio-économiques et communautaires.

« Toutefois, cette contribution ne dispense pas les entreprises minières de leur responsabilité sociétale et environnementale », précise le Conseil des ministres.

Un comité de gestion de cette contribution sera mise en place.

Le Togo dispose de gisements métallifères, des pierres précieuses et des minéraux radioactifs. On note d’autres occurrences minérales non négligeables telles que le diamant et l’or alluvionnaire exploitées par les artisans miniers ; les minéralisations mono et poly métalliques : zinc, plomb, cuivre, argent, arsenic, nickel, etc. ; les platinoïdes, les terres rares, le rutile et l’ilménite ; les minéraux radioactifs : autunite, uranium, thorium. Le phosphate, le calcaire, la dolomie cristalline et les matériaux de constructions constituent l’essentiel des produits miniers actuellement exploités dans le pays.

Le secteur est porté par plusieurs entreprises extractives.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don