Justice transitionnelle au Togo

Avec les indemnisations du HCRRUN, Tchandao koffi s’estime heureux

Les statistiques de l’Ong Aimes –Afrique qui s’occupe du volet de la prise en charge médico-psychologique sont formelles quant à la satisfaction des victimes des violences politiques au Togo de la période de 1958 à 2005 par rapport au programme d’indemnisation mis en œuvre par le HCRRUN.

A la fin de la 2è étape d’indemnisation qui s’est achevée le 11 Août 2019, le taux de satisfaction global s’élevait à 99%.

TCHANDAO Koffi du village de Kosramé dans l’Adélé, préfecture de Blitta, fait partie de cette catégorie. Il raconte à qui veut l’entendre sa joie de recevoir cette indemnisation d’autant qu’elle lui a permis de prospérer dans ses activités commerciales, notamment dans la vente de sacs de charbon. Il explique : « Avant, à peine je pouvais me procurer 15 sacs de charbon pour aller vendre. Aujourd’hui, avec l’argent des indemnisations, mon stock s’élève à plus de 100 sacs que je marchande mensuellement dans la capitale Lomé. J’ai pu obtenir un crédit à la banque pour étendre aussi mes activités agricoles avec les champs de maïs. Pour couronner le tout, j’envisage acheter un camion pour le transport de mes marchandises. », dit Tchandao Koffi qui perd son latin quand il s’agit de remercier le HCRRUN.

« Je ne sais quoi dire si ce n’est un grand merci au HCRRUN et le gouvernement. Je suis très content », dit-il, affirmant que ce ‘’geste’’ a apaisé ses souffrances et contribuer à chasser les démons de la haine et de vengeance qui l’habitaient et le hantaient.

Il est à noter que le gouvernement à débloqué 7 milliards FCFA pour les deux phases d’indemnisation.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don