La solution de la FTF face aux violences

Aux caméras les fauteurs de troubles dans les stades

Pour mettre fin aux violences observées dans les stades du Togo ces dernières semaines, le Président de la Fédération togolaise de football (FTF) Guy Akpovy a indiqué que « des caméras seront installés dans les stades pour regarder tout ce qui se passe » en vue de mettre à nu les supporters qui sèment la pagaille et provoque les violences dans les stades.
Mais bien avant, la sensibilisation sur le fairplay dans le football devrait continuer pour amener les supporters des équipes à accepter les décisions des arbitres pendant les matchs du championnat. « Je crois que c’est un travail de longue haleine et nous devons mettre les bouchées doubles pour y arriver. Je lance un appel pressant à tous les supporters qui doivent comprendre que les lois de jeu changent, les arbitres peuvent commettre des erreurs et aujourd’hui la FIFA ne tolère pas ces genres de situations. La commission fairplay est en train de réfléchir pour mettre en place une structure en collaboration avec une association pour pouvoir sensibiliser nos supporters sur les violences dans nos stades avant les matchs ou à la mi-temps en leur disant que le football c’est la joie, c’est le fairplay » a souligné Guy Akpovy..

Les stades de Kabou, de Dapaong et de Badou ont été le théâtre de scènes de violences lors des matchs de championnat de 1ère et 2è division.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don