Révélation d’une enquête conjointe de l’UE et l’UL

A Lomé, on boit de l’eau de mauvaise qualité

La plupart des eaux de forage consommées par les populations dans la ville du Grand Lomé ne répondent pas aux normes de qualité de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). C’est la conclusion d’une récente enquête menée par l’Union européenne en partenariat avec le laboratoire de Chimie des eaux (Lce) de l’Université de Lomé.

Il faut toute fois dire que cette situation est alarmante et la ville de Lomé est exposée à de sérieux risques sanitaires puisque ces eaux sont consommées par les propriétaires de ces forages et sont également vendues aux populations riveraines pour leurs besoins quotidiens.

Pour faire face à cette catastrophe et remédier à cette situation, une grande campagne de traitement de ces eaux est ouverte à Lomé.

Il y a entre autre, du chlore subventionné qui est disponible dans les pharmacies des centres médico-sociaux de la ville afin d’aider tout un chacun à rendre son eau potable et propre pour la consommation.

Il est demandé à tous les propriétaires et vendeurs d’eau de forage de faire l’entretien périodique des réservoirs polytanks et d’observer les règles d’hygiène autour des points d’eau.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don